le chant du harz

1-Définition :
Hol = Creux, caverneux, Profond.
Rol = Roulement.
L'holrol est un roulement sur un ton creux, caverneux, telle une boule de fer lancé sur un plancher ayant une surface raboteuse et inégale. Il a un caractère roulant et sans interruption.
L'holrol est la roulade la plus importante du répertoire du Harzer (Tour fondamental). Par la richesse de la variation et de la structure, Par sa tonalité et sa profondeur, l'holrol est considérée comme le plus beau tour du Harzer.
Dans le holrol, la consonne "R" doit toujours être prononcée doucement et ne jamais dominer la vocale.

Lettres : Consonnes : r, (l, k, h).
Voyelles : œ, ou, o, uu, u, eu, ee, a.
Texte phonique : ruuruuruuruu
Variétés :

Holrol droit :L'holrol est appelé " droit "
lorsqu'il est chanté uniformément, sans la moindre modulation (même voyelle et même rythme). Il se poursuit dans une même tonalité de base.
Exemple : roulement d'un tonneau vide sur un plan uni.
rurururu ou rorororo ou rourourourou

Holrol descendent ou Holrol decrescendo : Le ton change du haut en bas.
rurururorororourourou.

Holrol montant ou Holrol crescendo : Le ton change du bas en haut.
rourourourorororururu

Holrol courbé :
Il est la combinaison du holrol montant et du holrol descendant. Le ton de base change de hauteur et de son en passant du son profond au son plus haut pour retomber ensuite dans les sons profonds. ( Tonalité variable).
L'oiseau fait une courbe en utilisant parfois d'autres vocales. Dans ce cas la consonne disparaît plus au moins.
L'oiseau change de voyelles sans laisser d'intervalles, le tour restant lié.
Exemple : l'oreille perçoit comme un bruit de vagues.
Le texte peut être comme suit : rurururorororourourou.

Holrol mou - Holrol en mol ou Holrol vocalisé :
Holrol de bonne sonorité moelleuse, mélodieuse sur la vocale "œ". La consonne "r" très douce tend à disparaître, le tour restant malgré tout roulant. Bouillonnement mélodieux. C'est un holrol trés beau à entendre..

Holrol vibrant ou Koelerend hol ou triolet :
Ici vient s'intercaler la consonne "l" qui avec la consonne "r" donne un très beau timbre vibré à la roulade. On remarque chez l'oiseau, un déplacement rapide du jabot.

Kollerend-hol, Holrol gargouillant, Holrol à clapotement, koller ou gargouillis :
La consonne " r " est remplacée par un " l " un peu mouillé ou un "k" très doux ou encore un "h", ce qui donne à la roulade un caractère de gargouillis.

Holrol fautif :
- Dur : la roulade devient dure lorsque la consonne "r" domine la vocale qui tend à disparaître. Dans ce cas, ce tour perd de sa valeur.
- Poussé.
- Rêche.
- Plat.
- Fade.
- Craquant.
- Nasal : apparition de é - eè comme voyelle.
- Voilé : la voyelle est a.
- Rude.
- Aqueux.
- Large.
- Crissant.
Pointage
- Satisfaisant : de 1 à 3 -> de 1 à 9 points - Holrol élevé chanté sur un diapason en u, la consonne " r " sonnant assez fort.
- Bon : de 4 à 6 -> de 10 à 18 points - Holrol chanté sur a, ou, u, avec r d'une bonne valeur d'émission.
- Très bon: de 7 à 9 -> de 19 à 27 points - holrol chanté sur o, ou, œ avec r ,ou chanté avec k, h, l, doux (koller).

Pour le jugement, se baser aussi sur :
- Longueur.
- Pureté du son.
- variation.
- Force de son.
- Volume du son.
- Hauteur du son.

2-Knorren,Knor, la grognée profonde.
Définition :
Le knor est une roulade noueuse. Il est la base de la chanson et ne peut absolument pas y manquer.
L'oiseau donne l'impression qu'il grogne comme un porc qui grogne; grondement sortant d'une grotte, d'une caverne.
Le knor fait partie des tours composés: il peut être chanté d'une manière roulante mais également d'une manière frappante.
Lettres : Consonnes :kn et r , parfois gn plus doux.
Voyelles :u, o, ou, œ.

Texte phonique :
knorknorknorknor
knoerknoerknoerknoer
knurknurknurknur
knorknorkonrknor
knourknourknourknour

Variétés:
Holknor ( ou Knorollen ou grognées roulées ou knor vocal ou knor double).
[Double ou triple r : "rr "ou "rrr". ]
Les voyelles dominent légèrement les consonnes - Ton grave.
Les consonnes disparaissent parfois complètement. La voyelles est accompagnée d'un léger "uu" ce qui donne un ton double.

Knor rond ou Knor fermé :
Les voyelles et les consonnes sont équipondérantes donc aucune des deux ne peut dominer l'autre. Les consonnes " r " se suivent très rapidement.

Kloekknor ou grognée glou :
L'oiseau intercale la consonne "l" aussi douce que possible dans le texte ->tout en roulant, le tour devient légèrement frappant ->double tour. On remarque une vibration du gosier. Les sons sont plus lents.

Sckokkelknor ->Grognée scandée.

Kollerknor ou grognée de clapotis : -> Complètement disparu.
Ce tour se présente dans les tons les plus bas et les plus creux.( petits mouvements scandés ou légèrement vibrés et heurtés).

Knor fautif :
Knor dur ou rude :Les consonnes dominent les voyelles.
Knor large : Apparition de la voyelle "a", "é", "ée "ou"i". De plus la consonne domine généralement la voyelle.
knor uni ou uniforme : -> Voyelle "a" sans résonance.
Knor battant : Le knor dégénère lorsque l'oiseau ouvre le bec en chantant sur é, ai,éé.
La consonne devient plus aiguë croassante.
Knor libre ou délie : Les mouvements de sons se suivent un peu trop lentement et irrégulièrement.

Knor fautif :
- Lâche.-> mouvement cahoté, syllabes séparées - interruption.
- Plat. -> kn- lai- ai, kn- lai- ai ou kn- lée- lée ( "a" trop ouvert).
- Fade.
- Craquant.-> Donné par chocs.
- Crépitant.
- Claquante ->Consonne poussée + voyelle mélangée d'eau.

Pointage :Le knor est classé dans les tours supérieurs de 1à 27 points.
(Plus grande possibilité de variation et profondeur).
Satisfaisant : 1 à 3 -> 1à 9 points - Knor chanté sur a, é, e, u émis sur un diapason plus élevé.
bon : 4 à 6 -> 10 à 18 points - Knor chanté sur o, ou, avec une bonne valeur d'émission.
Très bon :7 à 9 -> 19 à 27 points - knor chanté sur " œ, o " ou lorsque l'oiseau débute par un knor rond change ensuite en kloekknor pour terminer en Holknor.

 

3-Watertoeren, tour d'eau.

Définition :
C'est un bruit d'eau sur un ton roulant. D'après sa dénomination, on croirait avoir affaire a un tour roulant tandis que cette roulade est chantée plus frappante que roulante.
Exemple : - l'eau qui tombe en petites cascades sur les rochers, sur les grandes pierres grises avant de venir mourir sur le sable.
Ton ( Son) comparable au bruit produit par un ruisseau au courant rapide, roulant ses eaux sur un lit caillouteux, inégal.
Expérience : Placer un tuyau en caoutchouc dans l'eau et souffler doucement dans ce tuyau. -> différentes sonorités suivant la section et la profondeur du tuyau dans l'eau.

Lettres :Consonnes : r, b, l, d et parfois g ou w
Voyelles i, o, u, ou, oe, i

Texte phonétique: Il est très difficile d'en donner le texte exact puisque l'oiseau mélange dans ce tour presque toute la gamme de consonnes.
blourdlourdl
rodloubroudroul
grodloublioudrodll
groudrlouli
groudbroudbroudbroudl
rodlgwodbroud
gwaadlradlgwadlrdl
bioudroudblioudlrouidl
blioudbrioudbrioud
gloigloigloigloigloi
wloeiwloeiwloeiwloei

Variétés :Le watertour se mélange très facilement à d'autres roulades faisant de celle-ci des roulades composées mais attention, parfois, ces tours deviennent fautifs ou de moindre valeur. Il se mélange de préférence à la grognée - glou ; le texte devient alors moins serré (plat).

Roulée de clapotis simple : émise sur à qui se laisse entendre plus ou moins éclaboussante, un peu crépitante ->moins bonne et de moins de valeur.

Roulée de clapotis profonde :gargouillante - holwaterrd - koelcrende waterrol Se chante bec fermé.
Consonnes "bl" et "dl" émises faiblement.
sons et ou (sons creux) -> donnent à ce tour sa plus belle harmonie.

Watertour fautif.
Le watertour chanté sur "a" devient crépitant, craquant.
Voyelles e , é , è , i , rendent le tour franchement fautif.

Pointage.
Le watertour grâce à sa grande possibilité de variation, est classée dans les tours supérieurs de 1à 27 points.

Satisfaisant : de 1à 3 -> 1 à 9 points : - watertour chanté sur ou , u , a , dans un diapason moyen.
Bon : de 4 à 6 -> 10 à 18 points : - watertour chanté sur ou , o , eu d'une bonne manière .
Très bon : de 7 à 9 -> 19 à 27 points : - watertour chanté sur o, ou, uu, ui, et i dans un diapason grave.

4- Holklingel, tintée profonde.
Définition :
Hol = Creux ;
klingel = Sonner.
Ce sont des tintements ( petits chocs) ininterrompu chantés sur un ton profond, grave,émis par saccades avec un peu de lenteur dans l'émission, telle une cloche sonnant sur un ton creux, six battements à la seconde.
Ce tour est souvent émis après le Holrol. Le mouvement de ton du holklingel est beaucoup plus long que le roulement du holrol sans qu'il n'y ait ce pendant d'interruption. Souvent, les qualités des sons sont égales pour le holrol et l'holklingel.
La consonne est émise sur un ton doux prononcé clairement et modérément. Les voyelles doivent être pures. Consonnes et voyelles sont liées ensemble dans l'émission. Ce tour de chant est classé dans la catégorie des tours frappants. Il a fait un progrès énorme en ce qui concerne la vocale et la longueur du tour.

Lettres :Consonnes :l, h non aspirés
Voyelles :Elles sont les mêmes que dans le holrol, donc œ, ou, o, u
Texte phonétique :
lulululuhuhuhuhu
lolololohohohoho
loulouloulouhouhouhouhou

Variétés : Le holklingel, à cause de sa structure, n'est concevable a de grandes variations. Il existe toutefois :
Holklingel droit : lulululu

Holklingel tombant , descendant : lulululolololoulouloulou, Ils sont très beau et ont très grande valeur..

Holklingel montant ou crescendo : loulouloulolololululu

Holklingel au ralenti : Variation très agréable du holklingel. Ici, on a l'impression que le holklingel est tombant, ce qui est faux puisque dans ce cas, l'oiseau ne change pas de voyelle.

Holklingelrol : l'oiseau ajoute à la consonne l ou h , la consonne r . (luurluurluurluur) Il est toujours intercalé dans le holklingel classique. Il dure une fraction de seconde ( 2, 3 ou 4 battements ).

Holklingel fautif : Le holklingel devient fautif lorsque la vocale devient "ee" "é" et lorsque la consonne devient h non aspiré prononcée durement.

Holklingel babillard : lorsque le bec est ouvert.

Holklingel nasal : Quand présence de la voyelle "e" "é" et ou apparition de la consonne "n".

Holklingel nasillard : Chanté sur un ton nasal.

Pointage

Satisfaisant : de 1 à 2 ->de 1 à 6 points : Holklingel chanté sur un diapason élevé sur é, u, eu, o, uniforme ou droit.
Bon : de 3à 4 ->de 7 à 12 points : Holklingel chanté sur ou, au, u, o,
Très bon : de 5 à 6 ->de 13 à 18 points holklingel d'une grande pureté chanté sur o, ou avec l, h, montant ou descendant.

Tenir compte aussi de la profondeur et la variation.

5- Fluiten, Les flûtes.
Définition:
Les flûtes sont des phases de repos dans la chanson du canari.
Pendant qu'il chante les flûtes, il prend haleine et se repose en même temps. C'est le tour le plus facile à reconnaître.
La principale caractéristique réside dans le rythme c'est un tour spécifiquement scandé.
Entre chaque syllabe, l'oiseau marque un temps d'arrêt. Les flûtes doivent toujours être espacées, bien détachées, données avec calme et application. Dans ce tour de chant c'est également, tout comme pour le schokkel, la consonne qui domine mais elle est faiblement perçue. C'est une strophe qui sert souvent de transition entre deux strophes.
Elles sont le plus souvent émises à la fin de la chanson du Harzer. Le son doit être profond, bas et plein.
La flûte ne doit se répéter que 3 ou 4 fois. Une répétition de 6 à 7 est admise (flûtes montantes et descendantes ou inversement).Le ton mélodieux dépend de la sonorité et de la pureté de la voyelle ainsi que de la consonne douce avec laquelle elle est liée. Les flûtes doivent être chantées doucement et sur un même rythme. Plaintives, elles sont très appréciées.
A mon avis les meilleures flûtes sont celles où on n'entend même plus la consonne mais seulement la voyelle et de préférence la voyelle "œ" flamande.
Lettres : Consonnes : d, t, bas et doux ( plus choquante ; à craindre car elle ne peut être prononcée doucement)
Voyelles :u, o, ou, œ, au, an, (i, a, e, ée , eu, ioe,iou, iau, io, i mais attention )-h, -tz.
Texte phonétique :
du-du-du
do-do-do
dou-dou-dou

Flûtes basses : dou - dou - dou
Flûtes modérées :du - du - du ; tu - tu - tu
Flûtes hautes : di - di - di ; ti - ti - ti

Variétés : La possibilité de variations des flûtes est très limitée.

Flûtes montantes et descendantes ou inversement :->dou dou dou , duu duu duu , do do do .
Seul cas où une répétition de 6 à 7 fois est admise.

Flûtes plaintives :-> Flûtes émises sur les vocales "ou" ou "au" et lorsque l'oiseau tire ou s'attarde sur ce tour plus longtemps que la normale.
N.B : La flûte en "au" dégénère plus rapidement que la flûte en "ou".

Flûtes fautives ou de moindre valeur :
Mauvaises consonnes : ts, ds, tz, dz.
Les flûtes ne comportent qu'un seul son.
Les flûtes avec son double sont généralement négatives ou fautives ( dioe tjoe djoedjo )
Flûtes allongées : Flûtes maintenue trop longtemps.
Elles restent bonnes si elles gardent une bonne résonance, mais attention : diminution de points.

Flûtes haute ou légères : La consonne "t" est accompagnée de la voyelle i-> ti - ti - ti - ti (Sons aigus).
Ces sons aigus insupportables détruisent les plus beaux effets des autres phrases admirables.

Flûtes nasales : Apparition de la consonne "n" avec la vocale"ée".->dée-dée-dée tno-tno-tno.
Flûtes en a, é, i : ->Sans valeur ou fautives.
Flûtes dures : -> Quand la consonne domine.
Flûtes nasillardes : -> Consonne "n" ( plus "t").
ni - ni - ni - ni
dni - dni - dni - dni
dna - dna - dna - dna
tni - tni - tni - tni
tna - tna - tna - tna
tnau - tnau - tnau - tnau
Pour toutes ces flûtes nasillardes ci dessus on remarque qu'elles ont toutes des sons déprimés.
Flûtes larges ou uniformisées : -> diau - diau - diau.
Flûtes rapides ou poussées : Flûtes émises rapidement sur un rythme accéléré.
Flûtes aiguës : tsi - tzi - tziau - tziou.
Flûtes monotones : -> Flûtes répétées souvent sur le même ton.
Pointage : Les flûtes sont classées dans les tours moyens de 1 à 18 points.
Satisfaisants : 1à 2 -> 1à 6 points- Flûtes chantées sur a, eu, i, iau, iou d'une bonne manière.
( di - di - di ; tu - tu - tu ).
Bonnes : 3 à 4 -> 7 à 12 points - Flûtes chantées sur un diapason moyen sur o, ou,u avec d, t .
( do-do-do ; toe - toe - toe).
Très bonnes : 5 à 6 -> 13 à 18 points - Flûtes chantées avec d sur u, o, ou, œ.
( dœ - dœ - dœ ; dau - dau - dau) + Flûtes émises sur des tons variables.

6- Schokkelou holschokkel Berceuse.
Ou
- roulée scandée
- tour du cheval
- tour rieur
- berceuse
- tour du rire
- tour de promenade car il peut disparaître du répertoire de l'oiseau.
Définition :
Le schokkel est le tour du chant le plus discuté entre tous et pourtant le plus simple à reconnaître. Un bon moyen pour le reconnaître, n'allez pas le chercher ou le confondre avec un autre tour, l'oiseau le dit clairement. Il est comparé au hennissement du cheval et au rire de l'homme donné en sourdine et de manière scandée. Ici, contrairement au holrol la consonne doit être bien prononcée. C'est un tour scandé ( Tapant) formé par des syllabes entrecoupées de courts intervalles; le texte ne peut donc être lié. Ce tour est souvent confondu avec l'holklingel et les flûtes à cadence rapide. Il existe cependant une différence assez marquée dans le rythme. Le schokkel doit être interprété sur un rythme lent et cadencé. Ce tour se présente de la plus agréable façon quand la voyelle est profonde et pure, soufflée doucement par la consonne ( de préférence h).
Lettres : Consonnes : h aspiré, g, w.
Voyelles : e, doit être doux, a, u, eu, o, ou, œ.
Texte phonétique :
hu, hu, hu, hu - ho, ho, ho, ho - hou, hou, hou hou
gu, gu, gu , gu - go, go,go, go - gou,gou,gou, gou
wu, wu, wu, wu - wo, wo, wo, wo - wou, wou, wou,
Variétés : A cause de sa structure, le schokkel ne peut courber. Ne cherchons pas par conséquent le schokkel dans holklingel ralenti ou la courbe se distingue très bien et ou la consonne freine en somme l'image du son et on obtient l'impression d'avoir à faire à une courte pose entre chaque syllabe "lo" "la". Le schokkel courbé est inimaginable car ce qui est composé de syllabes libres ne peut jamais onduler et former des sons soudés. Il existe cependant : Schokkel droit : Même voyelle.
Schokkel montant ou crescendo : hou, hou, hou, ho, ho, ho, hu, hu, hu.
Schokkel descendant ou decrescendo : hu, hu, hu, ho, ho, ho, hou , hou, hou.
Schokkel crescendo et decrescendo : combinaison de scokkel montant et descendant.
Hu, hu, hu, ho, ho, ho, hœ, hœ, ho, ho, hu, hu.
Schokkel en "a" ou berceuse rieuse : Le schokkel est le seul tour ou le "a" peut avoir un bel effet, a condition qu'il soit prononcé clairement ->ha, ha, ha, ha, ( Le rire d'une femme).
Schokkel berceur : Lorsque le "w" vient à la place du h. Il y a doute également dans le cas d'un holklingel ou la voyelle domine la consonne. La difficulté se présente lorsqu'il s'agit d'un schokkel de moindre valeur.
Schokkel de moindre valeur ou fautif :
- Schokkel Nasal : Le schokkel perd presque toute sa valeur et devient nasal lorsque la voyelle devient "ée".
- Schokkel en "i" : La vocale "i" n'est pas admissible dans le schokkel car le texte devient hi, hi, hi, hi qui n'est autre qu'une tintée poussée et fautive. ( Tintée voilée).
- Schokkel sifflé : On entend comme des tour doublés -> tho, tho, tho, tho . Il fait songer aux flûtes à pointer éventuellement dans les flûtes satisfaisantes.
- Schokkel sautillant : hop, hop, hop, hop.
- Fade.
- Plat.
- Voilé quand la voyelle a" est mal prononcée.
- Oppressé.
- Nasillard.
- Traînant et tiré, si l'oiseau tient longtemps sa voyelle par rapport à la consonne.
- Heurté.
- Poussé, si les consonnes b ou g, sont prononcées trop durement.
Pointage : Le schokkel se classe dans la catégorie des tours moyens ( Peu de variations).De 1à 18 points.
Satisfaisant : de 1 à 2 -> de 1 à 6 points- Schokkel en "u" et"uu" et en "a".
Bon: de 3 à 4 -> de 7 à 12 points - Schokkel droit sur o,?, ou
Très bon: de 5 à 6 -> de 13 à 18 points- Schokkel sur("u"), o, œ, eu, montant, descendant ou crescendo et decrescendo.
Il faut tenir compte de :
- La profondeur du son.
- La déclamation.
- La longueur du tour.
- La force.

7-Kloeken,kloek, glou.
Définition :
C'est l'exemple parfois d'une mère poule qui appelle ses poussins quand elle a trouvé quelques friandises.
Il doit se prononcer avec un "k" assez doux.
L'oiseau émet le glou de façon métallique, par scandes, avec une légère interruption entre chaque syllabe.
La voyelle et la consonne sont de la même importance.
L'oiseau peut donner jusque cinq coups de glou.
Lettres :
Consonnes : kl, gl, bl
Voyelles : u, uu, eu, o, ou, œ.
Texte phonétique :
kluk- kluk- kluk- klukgluck- gluck-gluck- gluck
klok- klok- klok- klokglok- glok- glok- glok
klœk- klœk- klœk- klœk- glouk- glouk- glouk- glouk
klouc- klouk- klouk- kloukboït- boït- boït- boït
tuk- tuk- tuk- tukglouc- glouc- glouc- glouc
dok- dok- dok- dokbug- bug- bug- bug
Variétés :
Glous épelés ou glous profonds ou Holklœk : -> Glous bien posés sur une vocale profonde.
Glou lié : Lorsque l'oiseau porte ses glous d'une façon plus rapide.
Glou d'eau ? Waterklœk- Glou de clapotis : Il donne l'impression que les syllabes résonnent dans l'eau. L'oiseau intercale un "i"; la vocale devient donc: ui,oi, œi, oui, ce qui donne pour texte phonétique:klœik- klœik-klœik-> Comme des gouttes d'eau tombant dans une flaque d'eau.
gluik- gluik- gluik
gloik- gloik- gloik
Les consonnes peuvent devenir moles et douées. Le "k" très doux ne s'entend pour ainsi dire plus.
-> boui- boui- boui.Woui- woui-woui
Glou roulé - Klœkrol - Glou roulant - Roulée glou : L'oiseau intercale entre la voyelle et la consonne ( entre les différentes syllabes du glou ordinaire ) la lettre "r". Le texte devient plus ou moins roulant. glourk- glourk- glourk
glrouk- glrouk- glrouk
glœrglœrglœrglœrglœr => Plus lent.
Roulée de glou d'eau - Glou de clapotis roulé : Insertion d'un "r" dans le glou d'eau. Elle est particulièrement belle à entendre si les consonnes sont douces.
Glou tinté ou klingelklœk : Double tour ayant un "uu" comme tour de base et où résonne un "i" assez faible
luglouk- luglouk
liglouk- liglouk
On entend le glou dans le médium avec une sorte d'écho au- dessus en tintée dans un diapason plus haut.
On atribue 1à 3 -> 1 à 9 points.
Glous fautifs ou de moindre valeur :
glok- glok- glok
tjok- tjok- tjok
tjok- tjok- tjok
Apparition des voyelles "a", "e", "ée", "i" ->Fautifs.
Glou en "i" : -> glik- glik- glikklik- klik- klik
Glou unifomisé : -> Apparition de la voyelle "a".
Glou large et éclaboussant : La voyelle est étouffée par une accumulation de plusieurs consonnes différentes.
Glou nasal : -> voyelle "ée".
plushet- het- het
tjonk- tjonk- tjonk
tiœk- tiœk- tiœk
bjok- bjok- bjok
Claquant
Crépitant.
Durs.
Plats.
Dégénérés.
Pointage : de 1 à 18 points.
Satisfaisant : 1 à 2 -> 1 à 6 points - Les glous chantés sur o, u, sans être durs.
Bon : 3 à 4 -> 7 à 12 points - Les glous chantés sur "o", "ou","eu". sur un diapason moyen mais par exemple pas suffisamment délimités.
Très bon : 5 à 6 -> 13 à 18 points - Les glous chantés sur "o","ou", "eu" sur un diapason profond. (holklœk).
{Très bons glous profonds .}

8-Klingel, tintée.

Définition :
Ce sont des tintements, petits chocs clairs et sonores imitant des coups de sonnettes. Il est émis à peu à la même cadence que le l'Holklingel, parfois un peu plus rapidement, mais sur un ton bien plus élevé ( Concordance complète en structure et rythme).
Lettres:
Consonnes : l ( La meilleur), h (doucement émise), d.
voyelles : i.
Texte phonétique: lilililililililielielieleil
hihihihihihiehiehiehie
didididididiediediedie
Klingel fautif :
Klingel poussé, sautant ou aigu (spitsklingel) : La voyelle est chantée fortement et liée par "d" fort prononcé (+ vibration du bec).
Klingel nasal : -> Chanté sur un diapason très haut et contenant la consonne"n" ou "s" ou "si"
- Voyellle: è ; dnidnidnidni, dsidsidsidsi, dsédsédsédsé, snéesnéesnéesnée,nénénéné.
klingel dégénéré : Lorsque la voyelle est prononcée improprement.
Klingel plat : Le son de la voyelle est couvert par des consonnes inutiles.
Klingel tiré, traîné : Traîne sur la consonne
Pointage: Klingel (et klingelrol) est classé dans la catégorie des tours inférieurs de1 à 9 points.
Satisfaisant : 1 -> 1 à 3 points - klingel sur d, et sur" i", diapason élevé.
Bon : 2 -> 4 à 6 points- Klingel chanté sur "i" avec "l","h" ± clair.
Très bon : 3 -> 7 à 9 points - Klingel chanté avec pureté de son "i" avec l, h sonnant clairement - diapason relativement peu élevé.

9-Klingelrol,tintée roulée.
Klingelrol: Sonnerie électrique.
Consonne : r (doit être prononcée doucement).
Voyelle : "i", (u).
Texte phonétique : ririririririri -> Caractère roulant.
Ou: la consonne "r" s'intercale dans le klingel.
lirlirlirlirlir
lrilrilrilrilri-> Caractère roulant ( qui domine) + forme frappante.
rilrilrilrilril
Le klingelrol à la même structure que l'holrol.
Le Klingelrol est une déviation du holrol interprété dans un diapason plus haut. Il doit être donné bien net et métallique, d'une sonorité argentine.
Klingelrol fautif : Il devient généralement fautif lorsque la consonne "r" domine la voyelle.
Klingelrol rude : Si la consonne "r" domine la voyelle.
Klingelrol aigu, Perçant : Lorsque le "i" est trop haut et que la consonne "s" est en liaison avec le "r".
Klingelrol nasal, large, plat : -> entre "r" et "i" , s'intercalent "s", "ch", ou "sj".

Généralités.

On reconnaît un tour de chant à sa forme ou autrement dit à sa structure, il y en a 3 différentes.

1°) La forme roulante : Un roulement continu.
2°) La forme frappante: Un frappement lié comme un son de cloche.
3°) La forme scandée : L'oiseau marque un temps d'arrêt entre chaque syllabe, temps d'arrêt ± distancé suivant le tour de chant en question.

Tout tour de chant est composé de consonnes et de voyelles, qui en alliance avec la structure, permettent de reconnaître un tour de chant.

En classant les tours suivant leur forme ou structure, on obtient ce qui suit :

- Forme Roulante: Holrol, knor, Watertour et Klingelrol
- Forme frappante: Holklingel et Klingel
- Forme scandée: Flûtes, Schokkel et Glou

- Tours de tête (Supérieurs): De 1 à 27 points :Holrol, Knor et Watertour.
- Tours moyens : De 1 à 18 points :Holklingel, flûtes, schokkel et glou
- Tours inférieurs : De 1 à 9 points :Klingel et Klingelrol.

Au concours, on obtient pour des tours :

Satisfaisant : Jusque 1/3 des points.
Bon: Jusque 2/3 des points.
Très bon: des 2/3 à la totalité des points.

Résumé quant à la structure.

1. Holrol: Structure roulante.-> rororororo
2. Holklingel: Structure frappante liée.-> lolololololo
3. Schokkel: Structure scandée avec intervalles plus distancés.-> ho,ho,ho,ho,ho.
4. Flûtes: Structure scandée avec intervalles plus distancés-> do- do- do- do- do.
5. Glou: Structure scandée, mêmes intervalles que les flûtes.-> glouk- glouk- glouk.
Glou lié: Intervalles plus petits, frappement plus rapide ou mieux presque lié->glouk, glouk, glouk.
Glou roulant: Forme quasi-roulante.
6. Watertour: Structure roulante, comme sur un terrain bossu.
7. Klingel: Structure frappante liée.-> lililililili.
Klingelrol: Structure roulante.-> riririririri.

Résumé Holrol - holklingel -schokkel - flûtes.

- Holrol : Roulement uni.
- Holklingel : Frappement lié.
- Schokkel : Frappement scandé avec légère distance.
- Flûtes : frappement doux avec intervalle.

Comparaison entre holklingel -Schokkel et flûtes.

La différence est une question de rythme et dans une moindre mesure, un produit de la consonne de chaque tour.
Dans l'Holklingel, les syllabes s'infiltrent l'une dans l'autre sans arrêt, tandis que le schokkel connaît des courts repos que chez les flûtes, le repos est assez marqué.

- Holklingel: lolololo Pas de temps d'arrêt, ininterrompu.
- Schokkel: ho,ho,ho,ho Courts temps d'arrêt.
- Flûtes: do- do- do- do repos assez prononcé.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×